Quelles formalités pour louer son appartement pendant son absence ?

Le fait de louer son logement durant la période de vacances est tellement judicieux sur tous les plans. En plus de financer votre séjour grâce aux revenus complémentaires, il s’agit également d’une solution efficace pour assurer la protection de votre maison contre les tentatives de vol. Cependant, il existe quelques formalités à prendre en considération pour louer son appartement saisonnier.

Les conditions pour mettre en location son logement

Vous souhaitez louer votre résidence principale pendant la période saisonnière ? Dans ce cas, vous devez bien respecter quelques conditions importantes. Tout d’abord, il est impératif que votre habitation soit louée à usage exclusif du locataire. Aussi, le locataire ne doit pas habiter dans le logement. Ensuite, il doit y rester pour une courte durée à savoir une location à la journée ou à la semaine. Pour finir, si votre commune a imposé une procédure d’enregistrement, notez bien que la durée moyenne de location d’un logement est de 120 jours par an.

Comment louer son logement durant les vacances ?

D’après la loi 70-9 parue le 2 janvier 1970, la location d’une maison est envisageable uniquement en cas des locations saisonnières. Toutefois, il faut noter que cette loi est appliquée pour les vacances de moins de 90 jours consécutifs. En effet, si vous figurez parmi les locataires, vous devez avoir une autorisation particulière proposée par le propriétaire de la maison. En revanche, si vous êtes le bailleur, l’autorisation n’est certainement pas nécessaire. Pour ce qui est des loueurs, ils doivent déposer un descriptif bien détaillé des endroits au locataire lors de la signature du contrat. À souligner que ce descriptif doit être pris avec soin étant donné que les conditions contractuelles imposent la location.

Quelle assurance pour votre logement pendant la location saisonnière ?

Avant de se lancer dans un projet de location saisonnière, il est impératif de prendre en compte de certains critères. Pour commencer, il convient de réaliser une vérification de toutes les garanties. Est-ce que ces dernières sont capables de couvrir tous les risques qui peuvent survenir ? En effet, l’assurance dépend en grande partie en fonction de votre situation : êtes-vous locataire ou propriétaire ? On déduit ainsi l’assurance du propriétaire et l’assurance du locataire. Pour la première catégorie, il est recommandé de bien informer l’assureur du logement avant de louer son appartement pendant son absence. Par ailleurs, n’oubliez pas de faire une vérification du contrat d’assurance. Assurez-vous que ce dernier couvre absolument tout. Sachez que certains contrats ne sont pas prévus pour couvrir quelques dégâts ainsi que des dommages occasionnels. Quant à l’assurance du locataire, celle-ci nécessite quelques responsabilités de la part du propriétaire. Sachez que vous devez informer votre assureur tout en tenant compte que vous serez tenu responsable en cas d’éventuels dommages vis-à-vis du propriétaire.

Propriétaire : comment assurer sa location saisonnière ?
Pourquoi prévenir votre assurance d’une location saisonnière ?