Que couvre l’assurance prêt immobilier ?

Pour un couple, avoir sa propre maison fait partie des buts à atteindre dans la vie. Par ailleurs, quand une personne créée sa société, le local où travailler fait aussi partie des tâches à faire. Or, tout le monde ne peut pas payer de sa poche les frais d’achat d’un bâtiment ou pour la construction de son habitat. C’est cette raison qui pousse la plupart des gens à contracter des prêts immobiliers. Pour les prêteurs, le risque de non-paiement est leur principale crainte. Avant de contracter une assurance sur ces prêts, il est important de savoir les domaines couverts par cela. Découvrez les garanties d’une assurance prêt immobilier.

La garantie  de décès et PTIA

Avec la garantie de décès sur une assurance, le décès du prêteur n’a aucune incidence sur le remboursement du prêt. Si le contractant du prêt décède, le prêteur se fera rembourser par l’entreprise d’assurance. Comme ça, le remboursement du prêt en question est garanti.

Il y a aussi la garantie sur Perte totale et irréversible d’autonomie. Ces garanties d’une assurance prêt immobilier touchent le contractant invalide ne pouvant plus s’occuper de ses nécessités tout seul. Il a besoin de quelqu’un pour l’aider à combler ses nécessités. Seul, l’emprunteur rencontrerait des blocages sur la constance des annuités de paiement pour rembourser le prêt. Avec l’aide d’une tierce personne, ce cas connaitra une évolution et peut-être, une accélération dans la vitesse de remboursement.

La garantie Invalidité permanente ou IP

La garantie Invalidité permanente et totale fait partie des garanties d’une assurance prêt immobilier. Cette deuxième catégorie de la Sécurité sociale protège l’assuré si l’emprunteur peut avoir d’éventuelle invalidité. Que ce soit de l’invalidité physique ou morale, ce type d’incident ne peut pas avoir d’incidence sur le remboursement de prêt. L’invalidité physique peut être un handicap ou une imputation de membres. Quant à l’invalidité morale, il s’agit dans la plupart des cas avec des problèmes avec des capacités cérébrales.

En deuxième partie, il y a la garantie Invalidité permanente et partielle ou IPP. Elle protège l’emprunteur d’un éventuel changement de poste si, pour des causes d’invalidité professionnelle ou fonctionnelle, il n’exerce plus le métier cité dans le contrat de prêt. Un changement de ce genre peut soit accélérer le remboursement soit le ralentir. Dans le deuxième cas, s’assurer sur cette clause est indispensable.

La garantie Invalidité professionnelle ou IP PRO

La souscription à cette clause se fait sur des prêts d’emprunteurs travaillant dans le domaine du paramédical, dans le domaine médical et vétérinaire. Cette garantie leurs couvre d’un éventuel arrêt de leur fonction en tant que paramédicaux, médicaux et vétérinaires. Il existe de multiples raisons pour qu’une personne, y compris les travailleurs de la santé, arrête de travailler.

Assurance emprunteur : qu’en est il des seniors ou personnes à risques ?
Assurance emprunteur : qu’en est il du questionnaire médical ?