Assurance emprunteur : qu’en est il des seniors ou personnes à risques ?

Lorsque l’on se rapproche du départ à la retraite, ou lorsque la retraite est déjà effective, force est d’admettre que les conditions d’accès à une assurance emprunteur deviennent aussi restrictives qu’onéreuses. C’est aussi le cas lorsque l’on est en situation aggravée de santé ou exerce un métier dit « à risque ». Fort heureusement, ce ne sont pas les solutions qui manquent pour souscrire une assurance emprunteur senior et assurer le crédit que l’on a contracté malgré le fait que l’on soit considéré comme étant un profil à risque.

Assurance emprunteur : en quoi cela consiste-t-il ?

En contractant un prêt, qu’il s’agisse d’un crédit immobilier ou d’un crédit à la consommation, y adjoindre une assurance est souvent indispensable. On parle ici d’une « assurance emprunteur », « ADI (Assurance Décès Invalidité) », ou assurance emprunteur sénior pour les personnes âgées. Bien qu’aucune législation n’impose sa souscription, les établissements de crédit l’exigent systématiquement dans le cadre d’un prêt. Pour cause, elle constitue une protection à l’emprunteur comme à l’organisme prêteur.

Qui sont les personnes considérées comme étant à risques ?

Parfois, il arrive que certaines personnes soient dans la difficulté, voire dans l’impossibilité de souscrire une assurance emprunteur. Ou encore, elles se voient infliger une majoration excessive. C’est, en effet, le cas des personnes à risques : risques aggravés de santé, risques professionnels, risques sportifs, risques financiers… Aujourd’hui, on dénombre près de 12 millions de Français répertoriés dans la catégorie des « personnes à risques » parmi lesquels figurent les seniors, les personnes qui relèvent du régime ALD, les personnes exerçant des métiers à risques et les sportifs professionnels.

Assurer son prêt malgré le fait que l’on soit une personne à risque : les solutions

Les personnes ayant ou ayant eu des problèmes médicaux peuvent tirer le meilleur parti de la convention AERAS pour assurer leur prêt malgré leur profil à risque. En effet, cette convention a été mise en place dans le but de permettre aux personnes qui présentent des risques aggravés de santé d’accéder facilement à l’assurance emprunteur. Seuls les emprunteurs âgés de moins de 70 ans et souhaitant emprunteur une somme n’excédant pas 320 000 € peuvent en bénéficier.

D’autre part, pour les seniors, ceux-ci peuvent faire jouer ladite délégation d’assurance en s’orientant vers les compagnies d’assurance proposant des contrats d’assurance emprunteur senior. Les garanties qui sont incluses dans ces contrats sont établies en fonction de leur profil. À noter qu’avant la souscription, l’emprunteur doit se soumettre à des formalités médicales qui peuvent différer d’un cas à l’autre. Sinon, les seniors âgés de moins de 70 ans peuvent aussi prétendre à la convention AERAS.

Quelle est la meilleure assurance prêt immobilier ?
Quels sont les différents moyens d’assurer un prêt immobilier ?